2

    0

1

    0
En cette nouvelle année,

Changement de la société,

Evolution vers d’autres perspectives,

Partager les idées qui vous motivent,

Bonnes résolutions pour construire,

Sans oublier de croquer aux plaisirs,

De ta chair aux senteurs épicées,

Ton goût tendre et parfumée,

Chaudement arrosée,

De chocolat,

 Un souffle et le voile se leva,

Découvrant la coupe qui se dessine maintenant !

 

© Rémi Levraut 30 décembre 2009

2
    0
0
    9

Une nouvelle page est tournée,
Regardes cette nouvelle année,
Dans les étoiles elle va te transporter,
Au sommet de tes songes tant désirés,
Que 2009 soit une année chocolatée,
Goûtes à ce doux plaisir de partager,
Ces saveurs délicieuses t’enrober,
De ce voile sans fin illuminé,
Le parcours pimenté,
du bonheur assuré,
En cette nouvelle année,
2009 de tes rêves se concrétiser.


© Rémi Levraut 25 décembre 2008

Croisière

Erotique

 

De ma plume gorgée,

En cette nuit étoilée,

De l’encre inépuisée,

Sur ton corps de fée,

Glissant en plein et délier,

Mes mains sous le voile laissant briller de ses feux la voie lactée sur ton corps dénudé,

Sur le pont au sommet de la vague te laissant pénétrer de cette douceur parfumée,

Bientôt envahie d’embruns fouettant légèrement ta peau au délicieux goût salé,

De la proue à la poupe balancée par le tangage l’étreinte suave te fait vibrer,

Les battements de ton cœur se font sourds ton souffle vient de s’accélérer,

Soudain tu cherches de ta main la barre mais la houle t’a déboussolée,

La lame s’engouffre envahissant en cet instant ton être embrasé,

Baignée par le soleil levant tu t’es une fois encore abandonnée,

Assouvie ton cri perce le silence de cette nouvelle journée.

  

Copyright © 5 septembre 2007 

Nature Coquine

Douce lumière du soleil,
Ombre et lumière réveille,
Ces deux monts merveille,
Le souffle du vent chaud laisse entrevoir,
Les chemins interdits en un flou aléatoire,
La tête me tourne à ce point de l’histoire,
Les éclairs illuminent faisant paraître un paysage de rêve,
Au loin l’orage gronde la température monte il n'y aura pas de trêve,
Tout tremble maintenant autour du volcan embrasé projetant ses lueurs d’or,
La pluie ne peut altérer en cet unique instant la source chaude inondant ton corps,
Ô Nature Coquine

Chaleur et rosée matinale,
Elle entrouvre ses pétales,
En donnant sans retenue,
Son cœur d’ingénue,
Le charme divin,
De ce parfum,
Epicé,

Quand la foudre l’a touchée,
Sa douce corolle épanouit,
Se gorge de la pluie,
Vacille en sa cime,
Ô Nature Coquine !

Une brise la saisie,
Quand le voile de la nuit,
Borde ses rêves assouvis,
La voûte céleste resplendi,
De ses formes arrondies,
De sa beauté épanouie,
Livrant son corps ici,
Sans interdit,
Non-dit
D
e
C
e
t
t
e
P
o
é
s
i
e
Tu ne te faneras pas aujourd'hui
Ô Nature Coquine !

© 9, 27, 30 juin 2007 


Amour de Moto

Maintenant ton corps et le mien ne font plus qu’un,
Les battements de ton cœur au creux de ma main,

Entre mes jambes quelle excitante position,
Je sens la chaleur qui monte la passion,

Enchaînant tes courbes délicieuses,
J’avance sur cette route sinueuse,

Le plaisir monte à chaque passage,
Sur la rivière quel beau paysage,

Plus bas au fond de la vallée,
Une fois la forêt dépassée,

Le ruban noir dévoile,
Ta beauté mon étoile.

© Juin 2003

DesSein d'Amour

Toi,
Mon Poussin,
Toi qui est au loin,
Te sentir j’en ai besoin,
Sur ton corps mes mains,
Comme cette brise du matin,
Effleurer le bout de tes seins,
Adorable dans ce sublime écrin,
En dentelle noire qui te va si bien,
Comme les vers qui forment ce dessin qui s’affiche dans tes yeux coquins.

© 2002

Te Voir Nue !

Ce matin, la dame blanche avait étendue son voile,
Il faisait encore nuit on ne voyait qu’une étoile,
Par la fenêtre je distingue encore cette lueur,
Qui persiste tout au fond de mon cœur,
Dans mes pensées tu m’as accompagné,
Je t’enveloppe de mes bras serrés,
Contre moi tu viens te blottir,
Ton parfum j’aime sentir,
Sur ce corps de déesse,
Tu es là ma princesse,
Je t’aime, je t’adore,
Toi ma Boucle d’Or,
Milles bisous,
De partout,
Et là aussi.
Rémi

© 2002

Toi

Toi qui me fascine,
Tout mon cœur s'illumine,
Quand la sonnerie cristalline,
Viens enchanter mon oreille fine,
Les mots comme une musique câline,
Prononcer de cette manière divine,
Belle et dangereuse l'aubépine,
Attise les braises qui animent,
Mes pensées libertines,
Ma douce coquine !

© Juin 2003

Parfum d’Amour

Toi qui est si belle,
Qui sous le soleil étincelle,
Au bord de la rivière sort ton ombrelle,
Puis la chaleur sous les tonnelles,
Enveloppe ton corps d’hirondelle.
Ton parfum aux allures Chanel,
Sur tes seins caresse la dentelle,
De ce chemisier en flanelle,
Tes yeux soudain étincellent,
Je te vois qui chancelle,
C’est le plaisir charnel,
C’est à toi que je dédie ce poème.

© 2001

CARESSES EROTIQUES

Caresses,
Longues et tendres,
Insistant sur les parties,
Torrides de ton corps chaud,
Oh de mes mains de ma bouche,
Reine je te ferai enfin mienne,
Instant maintenant suprême,
Sentir vibrer ton plaisir.

© 7 Avril 2003

Femmes

Fasciné
Par votre faculté
De toujours surmonter
Lorsque plus rien n'est à espérer
Force de courage et de ténacité
Douceur tendresse et volupté
Comment ne pas être attiré
De part tous ces côtés
Et tant d'autres encore cachés
Masque que j'ai plaisir à faire tomber

© 6 mars 2005


Orientale

Douces soirées aux saveurs parfumées,
Toi la petite fille aux deux visages,
Bras écartelé par ces deux rivages,
Baignée par les odeurs épicées,
Cette terre tant recherchée,
Puis un jour enfin l’habiter,
A cet instant tes rêves sont déjà de l’autre côté,
Ta vie comme ton cœur est à jamais mélangé.

© 7 Juin 2003

Larme de Cristal


En ce matin pluvieux,
J'espère que tu vas mieux,
Rien ne sera jamais plus précieux,
Qu'une larme sur ton visage gracieux,
Sourire se dessiner doucement je le veux,
Le beau reflet du cristal éblouir ces yeux,
Sur ta joue danser un instant harmonieux,
Couler sur tes lèvres en ce jour délicieux,
Pleurer n’est des fois pas si douloureux,
Le cœur gros on en appelle aux dieux,
Une nuit il viendra voir en ce lieu,
Aimer tu verras est contagieux,
Bien avant qu’il ne soit vieux,
D’un pas silencieux,
Porter aux cieux,
Nous deux
!

© Avril 2003

Le Sablier

Voyager,
A travers le passé,
Dans cette malle plonger,
Atteindre ses lointaines années,
Souvenir de senteurs parfumées,
Alors doucement le sable couler,
Promenant nos douces pensées,
Comme une danse de fée,
Par le vent entraîné,
Feuilles dorées,
Tournoyer,
Et,
Propager,
Mots enflammés,
Lettres enchantées,
Témoignage de ce passé,
Où nous étions encore écolier,
Loin de pouvoir un jour imaginer,
Que nos cœurs seraient si serrés
En revivant ces belles journées,
Et petit à petit se réveiller,
Au son du vieux clocher,
Rentrer !

© Mars 2003

PINA COLADA

 

Parfums,

Incomparable,

Nuage enivrant,

Ananas,

Coco,

Oseras-tu,

Libérer tes,

Aromes épicés,

Dans ma bouche,

Au sommet l'extase,

 

© 29 mars 2008

Pressez de déguster


Un
Shaker
Cinq citrons
Verts pressés
Du sucre vanillé
Versez le sucre de canne
Sur un centimètre top c'est bon
Laissez couler le rhum blanc jusqu'au trait insane
Ajoutez la pincée de poudre d'écorce la cannelle
Emplir abondamment de glaçons
Agité ce mélange m'ensorcelle

© 4 janvier 2006

8 décembre 2003

Avez-vous remarqué,
Les lumières s'enflammer,
Aux fenêtres des quartiers,
Dans ces petits pots colorés,
En cette ville la douce clarté,
Ton cœur nous enchanter,
De milles feux animés,
Reflet de tes yeux émerveillés,
Pour ce spectacle plus beau chaque année.

© décembre 2003

 

Poésie actualité politique

Copyright © Rémi Levraut 2001 - 2009

analyse positionnement